ASSOCIATION SEIN SERMENT SOLIDAIRE (LOI. 1901)
BIENVENUE PARMI NOUS
Derniers sujets
» NOTRE CARTE DE VISITE
Hier à 12:24 par Admin.Jen

» CANCER DU SEIN METASTATIQUE
Jeu 30 Nov 2017 - 10:20 par Admin.Jen

» Merci pour les bonnets !
Lun 27 Nov 2017 - 12:37 par Admin.Jen

» NOUVELLE ASSOCIATION CONTRE CANCER
Jeu 23 Nov 2017 - 10:40 par Admin.Jen

» LE CURCUMABOX!!!
Jeu 23 Nov 2017 - 10:13 par Admin.Jen

» TRICOTHON 2017
Lun 13 Nov 2017 - 10:22 par Admin.Jen

» ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE
Ven 10 Nov 2017 - 19:44 par Admin.Jen

» RISQUE DE RECIDIVE CANCER HORMONODEPENDANT
Ven 10 Nov 2017 - 19:07 par Admin.Jen

» ARRETONS DE CULPABILISER LES FEMMES ATTEINTES DE ANCER DU SEIN
Ven 10 Nov 2017 - 19:05 par Admin.Jen

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

{FORUMAGE}

Conservez et partagez l'adresse de ASSOCIATION SEIN SERMENT SOLIDAIRE (LOI. 1901) sur votre site de social bookmarking

LE GINSENG DIMIN FATIGUE PDT TTT CANCER

Ven 6 Juil 2012 - 10:01 par Admin.Jen

"http://www.lanutrition.fr/les..."

"Le ginseng en médecine traditionnelle chinoise,est vu comme une plante énergisante et revitalisante"
Or des chercheurs ont montre que".... Voir lien ci dessus .
MERCI. "Guérir .Org". http://www.guerir.org. Smile Smile Razz Razz

Commentaires: 3

www.seinsermentsolidaire.com

RECIDIVE RECHUTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

annonce Re: RECIDIVE RECHUTE

Message par Annesaintremy le Mer 8 Aoû 2012 - 21:04

Tres intéressant merci et gros bisous

Annesaintremy
moderateur
moderateur


Revenir en haut Aller en bas

annonce Re: RECIDIVE RECHUTE

Message par bernadou1 le Mer 8 Aoû 2012 - 18:39

Finalement nous n avons vraiment pas de bol, nous les femmes : 1 femme sur 8 aura un cancer du sein donc grosse epee de damocles sur la tete et une fois qu on l a : ben non c est pas fini, 2eme épee sur la tete pour risque de recidive -

En plus impossible de dire qui fera une rechute ou pas , les scientifiques s y penchent mais rien au jour d aujourd hui -donc encore la loterie: qui va etre la candidate?avec un bonus: ca peut arriver dans 1-2-5-10-20 ans !genial

et bien je vous le dis les soeurettes on devrait avoir une medaille que dis je la legion d honneur, tellement nous sommes LES MEILLEURES OF THE WORLD!
avatar
bernadou1
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

annonce RECIDIVE RECHUTE

Message par Admin.Jen le Mer 18 Juil 2012 - 15:06


DIFFÉRENCE ENTRE RECHUTE ET RÉCIDIVE


"Commençons par une précision de vocabulaire : les français font une différence entre récidive (nouveau cancer apparaissant dans le même organe, comme par exemple le sein) et rechute (réapparition du premier cancer après une période de rémission).

Une rechute peut être locale, régionale (métastase dans les ganglions lymphatiques qui drainent le sein) ou à distance (métastase dans le foie, le poumon, l’os, le cerveau, la peau…). Dans cet exposé, je me limiterai à l’aspect rechute."
:D :D :D :D :D :D :D :D :D
"http://www.cancer.be/index.php/recidive-rechute-metastases%E2%80%A6/cancer-du-sein-recidive-rechute-metastases%E2%80%A6/id-menu-5731.html"Pourquoi un cancer du sein rechute-t-il ?
A l’évidence, parce que toutes les cellules cancéreuses n’ont pas été détruites par les traitements. Il peut s’agir de micro invasions laissées en place lors d’une chirurgie locale, de cellules cancéreuses situées hors du champ d’irradiation ou de micro métastases à distance, indécelables par les techniques d’imagerie actuelles, et qui ont résisté à la chimio ou à l’hormonothérapie.

Ces cellules cancéreuses qui ont échappé aux traitements vont soit continuer à se multiplier de façon anarchique et conduire relativement rapidement à un diagnostic de rechute (habituellement dans les quelques années qui suivent la fin des traitements), soit rester «dormantes» ou latentes pendant des périodes parfois fort longues, en attente de facteurs déclenchants (ce qui explique les rares récidives très tardives, jusque 20 ans après le diagnostic initial).

Toutes les cellules cancéreuses sont-elles capables de donner des métastases ?
Certainement pas. Ce serait même exceptionnel. Beaucoup de cellules quittent la tumeur d’origine, mais rares sont celles qui arrivent à faire «souche» (moins de 0,1% d’entre elles).

Puisque très peu de cellules cancéreuses circulantes sont capables d’être le point de départ d’une métastase, il est difficile de donner une signification pronostique à la découverte de cellules cancéreuses isolées dans les ganglions drainant le sein.
Femme jeune).
La taille de la tumeur initiale (les métastases sont plus rares lorsque la tumeur a moins de 2 cm).
La présence de métastases ganglionnaires qui augmente le risque de métastases à distance.
Certaines caractéristiques biologiques des cellules cancéreuses, comme la surexpression des récepteurs HER-2.e très peu de cellules cancéreuses circulantes sont capables d’être le point de départ d’une métastase, il est difficile de donner une signification pronostique à la découverte de cellules cancéreuses isolées dans les ganglions drainant le sein.

Comment mieux sélectionner les femmes qui ont réellement un risque de métastases?
C’est notamment ce à quoi s’emploie la recherche en biologie moléculaire.
L’utilisation d’une signature génétique regroupant 70 gènes permet déjà de réduire de 30 à 40% le pourcentage de femmes qui reçoivent un traitement adjuvant inutile. Ces 70 gènes ont été sélectionnés en raison de leur expression statistiquement très différente entre les tumeurs de bon et de mauvais pronostic.

Mais le problème est infiniment plus complexe. Sur 25.000 gènes étudiés, 5000 ont une expression significativement modifiée dans les cancers du sein, dont 231 sont corrélés au développement ou non de métastases. La poursuite des recherches en ce domaine est donc indispensable pour affiner cet outil pronostic. L’utilisation de la signature génétique actuelle (70 gènes) permet déjà de différencier deux groupes de patientes :

Celles qui ont un faible risque de métastase (de l’ordre de 15 à 16%)
et celles à haut risque (de l’ordre de 50%).

ON TERMINE PAR UN POINT TRES POSITIF :

Peut-on diminuer le risque de rechute ?
Oui. C’est précisément la raison d’être des traitements adjuvants. Mais il semble bien que chaque ancienne patiente puisse également réduire son risque individuel de rechute par la pratique régulière d’une activité physique.

M E R C I I love you I love you I love you

"http://www.cancer.be/index.php/recidive-rechute-metastases%E2%80%A6/cancer-du-sein-recidive-rechute-metastases%E2%80%A6/id-menu-5731.html"


_________________
;Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile,il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel; .Sa Sainteté le Dalaï Lama
avatar
Admin.Jen
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum