ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN LOI. 1901
BIENVENUE PARMI NOUS
Derniers sujets
» LES CHAMPS QUI NE CESSERONT DE FLEURIR
Ven 21 Avr 2017 - 12:23 par doc.bob.leponge

» SPORT SUR ORDONNANCE
Jeu 20 Avr 2017 - 11:56 par Admin.Jen

» Bonjour et merci
Sam 18 Fév 2017 - 4:58 par Admin.Jen

» MERCI A NICE MATIN
Ven 10 Fév 2017 - 9:47 par Admin.Jen

» LONGE COTE MEDITERRANNEE ET SPORT SANTE
Lun 30 Jan 2017 - 11:33 par Admin.Jen

» ADIEU TRICOTHON 2016....BIENVENU A TRICOTHON 2017
Jeu 15 Déc 2016 - 12:30 par Admin.Jen

» TRICOTHON CONTRE LE CANCER 2017
Mar 15 Nov 2016 - 9:39 par Admin.Jen

» TRICOTHON CONTRE LE CANCER 2016
Jeu 13 Oct 2016 - 16:37 par Admin.Jen

» Cancer du sein : les bienfaits de l’acupression pour réduire la fatigue
Mer 21 Sep 2016 - 11:53 par Admin.Jen

Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

{FORUMAGE}

Conservez et partagez l'adresse de ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN LOI. 1901 sur votre site de social bookmarking

LE GINSENG DIMIN FATIGUE PDT TTT CANCER

Ven 6 Juil 2012 - 10:01 par Admin.Jen

"http://www.lanutrition.fr/les..."

"Le ginseng en médecine traditionnelle chinoise,est vu comme une plante énergisante et revitalisante"
Or des chercheurs ont montre que".... Voir lien ci dessus .
MERCI. "Guérir .Org". http://www.guerir.org. Smile Smile Razz Razz

Commentaires: 3

www.seinsermentsolidaire.com

À SAVOIR!!!

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

annonce À SAVOIR!!!

Message par Admin.Jen le Ven 4 Juil 2014 - 0:13

Excellent article que je partage avec vous.
"29 mai 2014 ↔ 6 commentaires
Un grand hôpital dit enfin la vérité sur le cancer, John Hopkins



inShare1


4



=http://www.espritsciencemetaphysiques.com/enfin-la-verite-sur-le-cancer/]

« Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine, ta nourriture » HippocrateDernières informations sur le cancer, de John Hopkins



Après avoir raconté aux gens pendant des années que la chimiothérapie est le seul moyen pour essayer d’éliminer le cancer, John Hopkins commence enfin à vous dire qu’il existe une alternative à la chimiothérapie.


1 Chaque personne a des cellules cancéreuses dans le corps. Ces cellules cancéreuses n’apparaissent pas dans les tests standards tant qu’elles ne se sont pas multipliées à quelques milliards. Quand les médecins disent aux patients atteints du cancer qu’il n’y a plus aucune cellule cancéreuse dans leur corps après le traitement, cela signifie seulement que les tests ne peuvent pas détecter les cellules cancéreuses car elles n’ont pas atteint la taille détectable.
2 Les cellules cancéreuses apparaissent entre 6 à plus de 10 fois dans la vie d’une personne.
3 Lorsque le système immunitaire de la personne est fort, les cellules cancéreuses seront détruites et ne pourront pas se multiplier ni former de tumeurs.
4 Quand une personne a un cancer, cela indique que la personne a de multiples carences nutritionnelles. Celles-ci pourraient être causées par des facteurs génétiques, environnementaux, alimentaires et par le mode de vie.
5 Pour ne plus avoir de carences nutritionnelles, il faut changer d’alimentation et prendre des compléments qui renforceront le système immunitaire.
6 La chimiothérapie consiste à empoisonner les cellules cancéreuses à croissance rapide et détruit également les cellules saines à croissance rapide dans la moelle osseuse, le tube digestif etc, et peut endommager les organes, comme le foie, les reins, le cœur, les poumons, etc.
7 La radiothérapie, tout en détruisant les cellules cancéreuses, brûle aussi les cicatrices et endommage les cellules saines, les tissus et les organes.
8 Le traitement initial avec la chimiothérapie et la radiothérapie réduira souvent la taille de la tumeur. Cependant une utilisation prolongée de la chimiothérapie et de la radiothérapie ne détruira pas davantage la tumeur.
9 Lorsque le corps a trop de charge toxique de la chimiothérapie et de la radiothérapie, le système immunitaire est soit compromis soit détruit, par conséquent la personne peut succomber à différents types d’infections et de complications.
10 La chimiothérapie et la radiothérapie peuvent entrainer la mutation des cellules cancéreuses qui deviennent résistantes et difficiles à détruire. La chirurgie peut également entrainer une propagation des cellules cancéreuses vers d’autres sites.

11 Un moyen efficace pour lutter contre le cancer est d’affamer les cellules cancéreuses en les privant des aliments dont elles ont besoin pour se multiplier.
Voici de quoi se nourrissent les cellules cancéreuses :

  • A Le sucre nourrit le cancer. En arrêtant le sucre vous privez les cellules cancéreuses d’un approvisionnement de nourriture importante. Remarque : les succédanés de sucre comme NutraSweet, Equal, Spoonful,etc sont à base d’aspartame qui est nocif. Le miel de Manuka ou la mélasse seraient un meilleur substitut mais seulement en très petites quantités. On ajoute un produit chimique dans le sel de table pour lui donner cette couleur blanche. Préférez les aminés Braggs et le sel marin.


  • B Le lait fait produire du mucus à l’organisme, en particulier dans le tube digestif. Le cancer se nourrit de mucus. En remplaçant le lait par du lait de soja non sucré, les cellules cancéreuses seront affamées.


  • C Les cellules cancéreuses se développent dans un environnement acide. Une alimentation à base de viande est acide, il est préférable de manger du poisson, et un petit poulet plutôt que du bœuf ou du porc. La viande contient également des antibiotiques pour le bétail, des hormones de croissance et des parasites, qui sont tous nocifs, en particulier pour les personnes atteintes d’un cancer.


  • D Un régime constitué à 80% de légumes et de jus de fruits frais, de céréales complètes, de graines, de noix et d’un peu de fruits aidera à mettre le corps dans un environnement alcalin. Environ 20% des aliments peuvent être cuits (comme les haricots.) Les jus de légumes frais fournissent des enzymes vivantes qui sont facilement absorbées et qui peuvent atteindre les niveaux cellulaires en 15 minutes pour nourrir et stimuler la croissance des cellules saines.Pour avoir des enzymes vivantes pour la construction de cellules saines, essayez de boire des jus de légumes frais (la plupart des légumes, y compris les germes de soja) et mangez des légumes crus 2 ou 3 fois par jour. Les enzymes sont détruites à partir de 40°C.


  • E Évitez le café, le thé et le chocolat qui ont un niveau élevé en caféine. Le thé vert est une meilleure alternative et a des propriétés anti-cancer. L’eau : il est préférable de boire de l’eau purifiée, ou filtrée pour éviter les toxines et les métaux lourds contenus dans l’eau du robinet. Evitez l’eau distillée car elle est acide.

12 Les protéines d’origine animale sont difficiles à digérer et exigent beaucoup d’enzymes digestives. La viande non digérée qui reste dans les intestins va se putréfier ce qui va entrainer davantage d’accumulation toxique.
13 En arrêtant de consommer ou en consommant moins de viande, cela libère plus d’enzymes pour attaquer les parois de protéines des cellules cancéreuses et permet aux cellules tueuses de l’organisme de détruire les cellules cancéreuses.
14 Certains compléments renforcent le système immunitaire (IP6, Flor-ssence, Essiac, antioxydants, vitamines, minéraux, acides gras essentiels, etc) pour permettre aux cellules tueuses de l’organisme de détruire les cellules cancéreuses. D’autres compléments comme la vitamine E sont connus pour entraîner l’apoptose, ou la mort cellulaire programmée, la méthode normale d’élimination des cellules endommagées, inutiles ou superflues de l’organisme.
15 Le cancer est une maladie de l’âme, du corps et de l’esprit. Un esprit dynamique et positif aidera celui qui lutte contre le cancer à survivre.
La colère, la rancune et l’amertume mettent le corps dans un environnement stressant et acide. Apprenez à avoir un esprit aimant et qui pardonne. Apprenez à vous détendre et à profiter de la vie.
16 Les cellules cancéreuses ne peuvent pas se développer dans un environnement oxygéné. L’exercice quotidien, et la respiration profonde vous aideront à avoir plus d’oxygène au niveau cellulaire. L’oxygénothérapie est un autre moyen utilisé pour détruire les cellules cancéreuses.

_________________
;Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile,il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel; .Sa Sainteté le Dalaï Lama
avatar
Admin.Jen
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

annonce Re: À SAVOIR!!!

Message par Rivanny le Ven 4 Juil 2014 - 19:15

euh méfiance    Question  Exclamation  Exclamation  No il semblerait que ce soit une rumeur(un hoax) qui circule et qu'a dementi cet hopital.-institut dont le nom reel est"johns.hopkins".cf..http://www.hopkinsmedicine.org/kimmel_cancer_center/news_events/featured/cancer_update_email_it_is_a_hoax.html ou en "traduit"http://www.hoax-slayer.com/cancer-tips-john-hopkins.shtml
avatar
Rivanny
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

annonce Re: À SAVOIR!!!

Message par Admin.Jen le Ven 4 Juil 2014 - 20:26

Merci pour cette précision. Mais il me semble que ce qui est écrit est du déjà lu. Rien de nouveau dans cet article. 
Qu'en pensez vous?

_________________
;Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile,il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel; .Sa Sainteté le Dalaï Lama
avatar
Admin.Jen
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

annonce Re: À SAVOIR!!!

Message par ebjb le Jeu 17 Juil 2014 - 23:48

Flore intestinale et chimiothérapie : une interaction anticancer

modifié le 02/07/2014
    googleplus
 
Le microbiote intestinal, plus communément appelé flore intestinale, peut influencer l’efficacité de la chimiothérapie au cyclophosphamide. Cette découverte surprenante a été réalisée par Laurence Zitvogel et ses collaborateurs, une équipe qui bénéficie du soutien de la Ligue dans le cadre du programme « Equipes Labellisées » (1). Inscrits dans le domaine très fécond de l’étude des interactions entre microbiote et santé humaine, ces travaux ouvrent la voie à l’optimisation des traitements des cancers employant le cyclophosphamide.


Ecoutez
Une communauté estimée à près de 100 000 milliards d’organismes plus UN… Voilà en quelques mots comment on pourrait décrire chaque être humain. Dès la naissance, notre corps se trouve colonisé par un nombre impressionnant de micro-organismes, environ dix fois plus nombreux que nos propres cellules, qui partagent chacun de nos instants et influencent notre santé.
Le microbiote : un ensemble de micro-organismes indispensables

On qualifie de microbiote l’ensemble des populations microbiennes (bactéries, archées, champignons mais également virus) que nous hébergeons. Si chacune des parties de notre organisme (tissus, muqueuses,…) exposées à l’environnement extérieur est le siège d’une communauté microbienne particulière, c’est au niveau de l’appareil digestif que niche la colonie la plus importante. Ce microbiote intestinal, plus communément appelé flore intestinale, est en interaction permanente avec nos propres cellules mais également la nourriture et les autres substances que nous ingérons, des médicaments par exemple. L’impact de cette population microbienne diversifiée sur notre santé est tel qu’elle peut être considérée comme un organe « en plus » avec lequel nous établissons une relation mutualiste indispensable. En hébergeant ces micro-organismes, nous profitons : de leur activité métabolique - ils nous permettent de tirer parti de certains nutriments que nous sommes incapables de digérer -, d’un effet bouclier envers d’autres microbes susceptibles d’être dangereux pour notre santé ainsi que d’une stimulation de nos défenses naturelles. En d’autres termes, la composition et l’activité de la flore intestinale influencent de façon essentielle les processus digestifs, l’équilibre nutritionnel ainsi que l’immunité. Si le mutualisme entre le microbiote et son hôte est une clé de la (bonne) santé humaine, les perturbations de cette relation se trouvent associées à un vaste ensemble de pathologies, notamment celles qui sont qualifiées de « maladies de civilisation » : maladies métaboliques, maladies cardiovasculaires et cancers. L’étude de la dysbiose, c’est-à-dire l’altération de l’équilibre normal des bactéries de la flore intestinale est aujourd’hui en plein développement.
Un lien entre flore intestinale et chimiothérapie

Les travaux de l’équipe labellisée de Laurence Zitvogel s’inscrivent pleinement dans ce domaine de recherche très fécond. Ils ont montré que l’efficacité du cyclophosphamide, une des molécules les plus utilisées de l’arsenal des chimiothérapies, dépend en partie de la flore intestinale. On savait déjà qu’en plus de sa cytotoxicité, le cyclophosphamide stimule nos défenses naturelles via la mobilisation de cellules immunitaires, des lymphocytes, qui attaquent les tumeurs. Laurence Zitvogel et ses collaborateurs ont levé le voile sur un mécanisme supplémentaire d’activation du système immunitaire par le cyclophosphamide et impliquant certaines bactéries de la flore intestinale. L’administration du cyclophosphamide a pour effet secondaire de modifier l’équilibre de la flore intestinale avec pour conséquence le passage dans le sang et les ganglions lymphatiques de bactéries normalement cantonnées dans le système digestif. Cet événement, potentiellement délétère, entraîne une réaction de l’organisme sous la forme d’une réponse immunitaire dirigée contre les bactéries envahisseuses. Or, les chercheurs ont montré que cette réponse antibactérienne engendre le recrutement de nouvelles cellules immunitaires qui vont renforcer l’action de celles qui ont été préalablement mobilisées par la chimiothérapie. Au final, un effet secondaire du cyclophosphamide contribue à augmenter son activité antitumorale ! Ce résultat a été obtenu chez la souris et des études sur l’homme doivent encore être réalisées pour juger de son intérêt pour la thérapie. Quoi qu’il en soit, il suggère déjà que, lors d’un traitement, la préservation de la flore intestinale, voire son renforcement, pourrait contribuer à améliorer l’efficacité des chimiothérapies utilisant le cyclophosphamide.
(1) S. Viaud et al., Science, 2013, 342, 971-976.
(2) J. Qin et al., Nature, 2010, 464,.59-65.
 
LEXIQUE
Mutualisme : Le mutualisme se définit en biologie comme une interaction entre différentes espèces qui, chacune, tirent profit de cette situation.
Quelle diversité pour le microbiote ?
Des études de la diversité génétique de la flore intestinale ont mis en évidence sa diversité : plus de 1 000 espèces bactériennes différentes constitueraient le microbiote intestinal humain. Parmi ces 1 000 espèces, chacun d’entre nous en hébergerait au moins 170. De façon intéressante, la composition du microbiome intestinal est une caractéristique à partir de laquelle il est possible de différencier des groupes au sein de la population humaine (indépendamment de l’origine géographique, de l’état de santé, du sexe, ou de l’âge) à l’image des groupes sanguins. Trois groupes de microbiomes humains différents, encore appelés entérotypes, ont été identifiés (2).

- See more at: http://www.ligue-cancer.net/article/27768_flore-intestinale-et-chimiotherapie-une-interaction-anticancer#sthash.Z3c2T5VB.KxXPRNu3.dpuf

_________________
CARPE DIEM:sunny:
avatar
ebjb
moderateur
moderateur


Revenir en haut Aller en bas

annonce Re: À SAVOIR!!!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum