ASSOCIATION SEIN SERMENT SOLIDAIRE (LOI. 1901)
BIENVENUE PARMI NOUS
Derniers sujets
» Cancer du sein métastatique
Ven 2 Fév 2018 - 10:58 par Admin.Jen

» TRICOTHON A NICE LACASSAGNE
Ven 2 Fév 2018 - 10:56 par Admin.Jen

» LE CHIRURGIEN ET LA TUMEUR
Mar 23 Jan 2018 - 17:23 par Admin.Jen

» Merci à toutes
Mar 23 Jan 2018 - 17:20 par Admin.Jen

» DIRE... OU NE PAS DIRE
Mar 16 Jan 2018 - 13:00 par Admin.Jen

» TRICOTHON 2017
Jeu 4 Jan 2018 - 11:20 par Admin.Jen

» NEWS
Jeu 4 Jan 2018 - 11:16 par Admin.Jen

» ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE
Jeu 4 Jan 2018 - 11:15 par Admin.Jen

» Merci pour les bonnets !
Jeu 4 Jan 2018 - 11:14 par Admin.Jen

Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    

Calendrier Calendrier

Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

{FORUMAGE}

Conservez et partagez l'adresse de ASSOCIATION SEIN SERMENT SOLIDAIRE (LOI. 1901) sur votre site de social bookmarking

LE GINSENG DIMIN FATIGUE PDT TTT CANCER

Ven 6 Juil 2012 - 10:01 par Admin.Jen

"http://www.lanutrition.fr/les..."

"Le ginseng en médecine traditionnelle chinoise,est vu comme une plante énergisante et revitalisante"
Or des chercheurs ont montre que".... Voir lien ci dessus .
MERCI. "Guérir .Org". http://www.guerir.org. Smile Smile Razz Razz

Commentaires: 3

www.seinsermentsolidaire.com

CANCERS DU SEIN : YC-A-T-IL UNE POTENTIALISATION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS ?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

annonce CANCERS DU SEIN : YC-A-T-IL UNE POTENTIALISATION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS ?

Message par Admin.Jen le Mar 28 Oct 2014 - 11:06

CANCERS DU SEIN : YC-A-T-IL UNE POTENTIALISATION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS ?
Traiter tout en veillant à limiter au maximum les effets secondaires pour les femmes atteintes de cancer du sein est aujourd’hui l’objectif des médecins de l’Institut Curie. Ils ont donc suivi pendant plus de 4 ans des femmes traitées pour un cancer du sein par une radiothérapie et une thérapie ciblée afin d’étudier les conséquences d’une telle association thérapeutique.

Grâce aux progrès du dépistage et des traitements, nous abordons une nouvelle ère de la prise en charge des cancers du sein. Parmi les 49 000 nouveaux cas de ces cancers survenant annuellement en France, 86 % des patientes sont désormais en vie cinq ans après le diagnostic. « Hier encore nous étions principalement préoccupés par la guérison des patientes. Avec l'amélioration du pronostic des cancers du sein, nous devons désormais prendre en compte les séquelles à long terme des traitements pour améliorer encore la qualité de vie des patientes » explique l’oncologue radiothérapeute Dr Youlia Kirova.
» La radiothérapie oncologique
Certains effets secondaires des traitements apparaissent précocement après les traitements, comme par exemple des troubles de la concentration ou de la mémoire après une chimiothérapie. D'autres - beaucoup plus rares - peuvent survenir plus longtemps après. Il s'agit principalement de problèmes cardio-vasculaires et de risques de cancers secondaires, après radiothérapie et /ou chimiothérapie. « Nous avons donc suivi prospectivement 308 patientes traitées par radiothérapie et trastuzumab à l’Institut Curie pour un cancer du sein HER2+ sans métastase pendant plus de 4 ans » précise le Dr Youlia Kirova. Car des études précliniques montraient une potentialisation des effets, notamment au niveau cardiaque, de ces deux traitements. Les médecins de l’Institut Curie ne constatent pas d’augmentation des effets secondaires chez les patientes suivies. Par ailleurs, au bout de 4 ans, 98 % des patientes sont en vie et la maladie est contrôlée chez 95 % des patientes. Les médecins apportent ainsi une preuve supplémentaire de l’efficacité de cette association thérapeutique.
« Le suivi après les traitements doit donc faire partie intégrante de la prise en charge et intégrer la vigilance à long terme. Mais il convient de garder un équilibre entre la limitation des effets secondaires et le traitement de la maladie. Car les cancers du sein restent des maladies graves. Et notre priorité doit être tout d'abord de stopper la maladie cancéreuse sans provoquer des complications. Avec les nouvelles techniques d’irradiation et en association avec des nouvelles molécules ciblées cet objectif est atteint. Mais il faut rester vigilants et poursuivre la surveillance à longue terme » conclut-elle.
Concurrent administration of trastuzumab with locoregional breast radiotherapy: long-term results of a prospective study.
J. Jacob, L. Belin, J.-Y. Pierga A. Gobillion A. Vincent-Salomon, R. Dendale, P. Beuzeboc, F. Campana, A. Fourquet, Y. M. Kirova
Breast Cancer Res Treat. Octobre 2014, DOI 10.1007/s10549-014-3166-5
Texte :Céline Giustranti
Crédit photo : Pedro Lombardi / Institut Curie 27/10/14

_________________
;Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile,il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel; .Sa Sainteté le Dalaï Lama
avatar
Admin.Jen
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum