ASSOCIATION SEIN SERMENT SOLIDAIRE (LOI. 1901)
BIENVENUE PARMI NOUS
Derniers sujets
» LINGERIE POST CANCER À MOUANS SARTOUX
Mar 11 Sep 2018 - 20:27 par Admin.Jen

» Referentes
Mar 4 Sep 2018 - 12:09 par Admin.Jen

» YES!!! WE CAN!
Sam 11 Aoû 2018 - 18:10 par Admin.Jen

» OCTOBRE "ROSE" 2018
Mar 24 Juil 2018 - 9:25 par Admin.Jen

» CBD A DIJON AUSSI
Lun 2 Juil 2018 - 22:00 par Admin.Jen

» Témoignage : "Le 5-FU est mortel pour vous" - dixit mon cancérologue
Lun 2 Juil 2018 - 21:58 par Admin.Jen

» CHIMIO ORALE A DOMICILE
Lun 2 Juil 2018 - 21:56 par Admin.Jen

» Stress et cancer
Lun 2 Juil 2018 - 21:54 par Admin.Jen

» Tricot a Escales
Jeu 31 Mai 2018 - 19:35 par Marie Christine

Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

{FORUMAGE}

Conservez et partagez l'adresse de ASSOCIATION SEIN SERMENT SOLIDAIRE (LOI. 1901) sur votre site de social bookmarking

QUE RECHERCHONS NOUS SUR UN FORUM?

Sam 4 Nov 2017 - 13:35 par Admin.Jen

Pleins de questions des l'annonce de notre maladie... 
:"
Venez partager votre vécu face au cancer du sein/ovaires : quels sont les impacts sur votre vie familiale, sur votre couple, sur votre activité professionnelle...
Comment avez vous réagi à l'annonce.?
Vous êtes vous senties épaulées par le personnel médical et paramédical ?
Quel a été votre ressenti à la fin des traitements ?


Commentaires: 0

www.seinsermentsolidaire.com

LES JEUNES ARRÊTENT PLUS TÔT LE TAMO...

Aller en bas

annonce LES JEUNES ARRÊTENT PLUS TÔT LE TAMO...

Message par ebjb le Mer 26 Aoû 2015 - 7:54

"
[size=36]
Cancer du sein : de jeunes patientes rejettent le tamoxifène 

par Anne-Laure Lebrun
Pris pendant au moins 5 ans, le tamoxifène réduit les risques de récidive du cancer du sein. Mais les jeunes femmes inquiètes de ne pas pouvoir avoir d'enfant abandonnent leur traitement. 
SERGE POUZET/SIPA


Publié le 25.08.2015 à 18h17



A A



Mots-clés :

Cancer du sein

tamoxifène

fertilité



Depuis plusieurs décennies, le tamoxifène est utilisé pour réduire le risque de récidive du cancer du sein et de mortalité. Mais de nombreux travaux le montrent, les jeunes femmes sont plus enclines à refuser ou à abandonner leur traitement alors que les tumeurs chez ces patientes sont plus agressives. Une non-observance qui serait liée à l’inquiétude suscitée par les effets secondaires et l’incertitude de ne pas pouvoir avoir d’enfant, relève une étude américaine parue dans le Journal of the National Cancer Institute.
Réalisées auprès de 515 femmes non ménopausées de moins de 45 ans, ces travaux indiquent que les participantes souffrant d’un carcinome mammaire - le cancer du sein le plus fréquent – qui ont refusé le traitement par radiations, qui n’ont pas reçu de chimiothérapie, qui ont fumé et qui sont préoccupées par la préservation de leur fertilité, sont plus susceptibles de retarder ou d’interrompre leur traitement.

Un risque tératogène important

Lorsque que les chercheurs de l’université du Michighan leur ont demandé les raisons pour lesquelles elles refusaient de commencer le traitement, 69 patientes ont expliqué qu’elles prévoyaient de tomber enceinte. Or, « il est formellement interdit d’autoriser une grossesse chez une patiente sous tamoxifène car il présente un risque tératogène trop important », explique le Dr Daniel Serin, cancérologue à l’Institut Sainte-Catherine à Avignon.
Presqu’autant ont déclaré avoir arrêté le tamoxifène pour les mêmes raisons. « Ce que pointe cette étude a du sens. Alors que les médecins demandent à leur patientes de suivre ce traitement pendant au moins 5 ans, les femmes ayant un désir de grossesse peuvent décider de ne pas le prendre. A ce moment là, on peut prescrire le tamoxifène pendant 2 ou 3 ans puis de stopper le traitement, ce qui permet à la patiente d’avoir un enfant durant cette période. Le traitement devra être repris après l’accouchement », explique le spécialiste.
Par ailleurs, le Dr Daniel Serin souligne qu’aucune étude n’a montré que le tamoxifène a une incidence sur la fertilité. « N’oublions pas qu’au départ, dans les années 1970, que ce médicament a été découvert  alors que l’on cherchait des inducteurs d’ovulation », rappelle-t-il.

Avoir le sentiment que la maladie régit sa vie

Selon les études sur la compliance et l’observance des patientes, menées notamment en France, il apparaît qu’un tiers des patientes abandonne ou néglige leur traitement. Pour bon nombre d’entre elles, les effets secondaires (bouffées de chaleur, prise de poids ou un risque accru de cancer de l’endomètre ou de thrombose veineuse) en sont la cause, comme le confirme la récente étude. 
L’oncologue a alors étudié l’impact des lettres de relance et d’explications sur l’adhésion au traitement. « On s’est aperçu que cela n’avait aucun effet. Les patientes peuvent ressentir un phénomène de ras-le-bol, indique le médecin. Pour certaines prendre du tamoxifène assure leur guérison alors que pour d’autres cette prise régulière leur rappelle leur maladie. »
[size=30]
Ecoutez...

Daniel Serin, cancérologue à l’Institut Sainte-Catherine à Avignon : « Le phénomène de ras-le-bol, de lassitude se comprend. Dans les études françaises, on n'avait pas identifié le problème de la fertilité ou l'impossibilité temporaire d'avoir un enfant comme un élèment crucial dans cette décision d'abandon. »
Dans un commentaire accompagnant l’étude américaine, deux chercheuses de l’Institut du cancer Dana-Farber (Boston) soulignent l’importance de proposer aux patientes des alternatives permettant de préserver leur fertilité lorsqu’elles envisagent d’avoir des enfants mais également d’identifier les stratégies efficaces pouvant améliorer leur qualité de vie.
[/size][/size]

_________________
CARPE DIEM☀
avatar
ebjb
moderateur
moderateur


Revenir en haut Aller en bas

annonce BONJOUR A TOUTES

Message par MIMI92 le Mer 26 Aoû 2015 - 9:39

Me voici de retour de vacances qui ont été extraordinaires.Je suis entourée de ma famille et j'ai pu profiter de tout:boire ,manger,nager,sortir danser...LA VIE !
le Tamo est dur dur ! Je comprend très bien ces jeunes femmes qui désirent procréer...Comment faire alors? Une surveillance par imagerie?
Des bises par milliers

_________________
VOIR TOUJOURS DEVANT...
avatar
MIMI92


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum