ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN LOI. 1901
BIENVENUE PARMI NOUS
Derniers sujets
» LES CHAMPS QUI NE CESSERONT DE FLEURIR
Ven 21 Avr 2017 - 12:23 par doc.bob.leponge

» SPORT SUR ORDONNANCE
Jeu 20 Avr 2017 - 11:56 par Admin.Jen

» Bonjour et merci
Sam 18 Fév 2017 - 4:58 par Admin.Jen

» MERCI A NICE MATIN
Ven 10 Fév 2017 - 9:47 par Admin.Jen

» LONGE COTE MEDITERRANNEE ET SPORT SANTE
Lun 30 Jan 2017 - 11:33 par Admin.Jen

» ADIEU TRICOTHON 2016....BIENVENU A TRICOTHON 2017
Jeu 15 Déc 2016 - 12:30 par Admin.Jen

» TRICOTHON CONTRE LE CANCER 2017
Mar 15 Nov 2016 - 9:39 par Admin.Jen

» TRICOTHON CONTRE LE CANCER 2016
Jeu 13 Oct 2016 - 16:37 par Admin.Jen

» Cancer du sein : les bienfaits de l’acupression pour réduire la fatigue
Mer 21 Sep 2016 - 11:53 par Admin.Jen

Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

{FORUMAGE}

Conservez et partagez l'adresse de ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN LOI. 1901 sur votre site de social bookmarking

LE GINSENG DIMIN FATIGUE PDT TTT CANCER

Ven 6 Juil 2012 - 10:01 par Admin.Jen

"http://www.lanutrition.fr/les..."

"Le ginseng en médecine traditionnelle chinoise,est vu comme une plante énergisante et revitalisante"
Or des chercheurs ont montre que".... Voir lien ci dessus .
MERCI. "Guérir .Org". http://www.guerir.org. Smile Smile Razz Razz

Commentaires: 3

www.seinsermentsolidaire.com

ASPIRINE .....ET CANCER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

annonce ASPIRINE .....ET CANCER

Message par Admin.Jen le Sam 5 Sep 2015 - 19:24

Lien:" franceinfotv.fr"



[size=38]Immunothérapies contre le cancer : un coup de pouce de l'aspirine ?[/size]







En étudiant les signaux chimiques émis par les cellules anormales pour passer inaperçues aux yeux de l'immunité, des chercheurs britanniques ont trouvé parmi elles... la cible de l'aspirine.


Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
Mis à jour le 04/09/2015 | 14:55 , publié le 04/09/2015 | 



Stratégie thérapeutique aussi prometteuse que balbutiante, l'immunothérapie - qui consiste à forcer l’action du système immunitaire d’un patient contre des cellules cancéreuses - pourrait trouver un allié inattendu dans la bonne vieille aspirine.
Les cellules cancéreuses ne sont pas des corps étrangers à l'organisme. Quand bien même le système immunitaire détecterait leur comportement anormal, ces cellules expriment des signaux très forts qui interdisent aux différents agents de l'immunité de faire leur office.
Des travaux réalisés au début des années 2000 avaient révélé que, danscertaines cellules cancéreuses (cancers du poumon, du sein, de l’intestin), des structures cellulaires nommées COX-1 et COX-2[1] étaient présentes en nombres anormaux. Ces structures sont connues pour produire une molécule du nom de prostaglandine E2 (ou PGE2) - très connue des biologistes, car elle aide à la coordination des interventions immunitaires. Elle a en effet le pouvoir d’attirer certaines cellules immunitaires sur des sites lésés, tout en inhibant l’activité de certains lymphocytes destructeurs de cellules.
Une cellule exprimant beaucoup de COX tempère donc sans mal les agressions de ces lymphocytes…
Au cours de travaux in vitro sur des mélanomes de souris, l’équipe du chercheur britannique Caetano Reis e Sousa a utilisé une technologie récente d’édition des gènes (méthode CRISPR) pour supprimer les gènes codant pour COX-1 et COX-2. Comme ils l’espéraient, incapables de produire PGE2, les cellules modifiées ne parvenaient plus à freiner l’attaque des lymphocytes destructeurs de cellules…
Selon les données publiées ce 3 septembre dans la revue Cell, ces observations auraient été confirmées après transplantation des tumeurs modifiées chez des souris. Des résultats analogues auraient également été obtenus avec des souches cancéreuses issues de cancers du sein et de l’intestin.

Comment inhiber COX ?


Réduire l’expression des structures COX in vivo, dans une tumeur, semble une autre paire de manches. Mais il existe un inhibiteur bien connu des COX : l’acide acétylsalicylique, c’est-à-dire l’aspirine. C’est en fait son mode d’action le mieux étudié : en réduisant la production de PGEdans l’hypothalamus, l’aspirine entraîne une diminution de la fièvre.
Mais, malheureusement, la biologie est plus complexe que cela, et ajouter de l’aspirine à l’alimentation de souris atteintes de cancer n’a jamais guéri aucune d’entre elles. Toutefois, dans une série d’expériences, l’équipe a eu l’idée d’utiliser des traitements d’immunothérapie avec une légère adjonction d’aspirine. Les premiers résultats obtenus suggèrent que ce complément a bel et bien renforcé l’action du traitement.
Les résultats obtenus par les Britanniques font écho à des observations analogues publiées courant avril dans la revue Laboratory Investigation, qui avaient conclu que l’adjonction d’aspirine à une chimiothérapie interrompaient, chez la souris, la croissance de certaines tumeurs.
Dans les deux cas, les chercheurs se veulent très prudents, et ignorent si ces résultats peuvent être généralisés à l’homme. Ceci est d’autant plus vrai que l’aspirine a beaucoup d’effets secondaires chez les rongeurs (malformations, effets toxiques…) qui ne sont pas observés chez l’homme.
Les scientifiques ignorent encore si prendre régulièrement de l'aspirine en complément d'un traitement anticancéreux est une bonne idée, pour notre espèce. Ce médicament pouvant entraîner des effets secondaires graves chez certains patients (saignements, problèmes de coagulation, troubles cardiaques), il convient d'éviter l'automédication. Quelles que soient les stratégies complémentaires qu'un malade envisage d'employer, il doit en parler avec son cancérologue, surtout si leur efficacité est spéculative ou mise en doute par la recherche.
Source : Cyclooxygenase-Dependent Tumor Growth through Evasion of Immunity. C. Reis de Sousa et coll. Cell. 2015 doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.cell.2015.08.015
 




[1] Pour "cyclo-oxygénase".

De faibles doses d'aspirine en prévention de certains cancers 

Plusieurs études publiées ces dernières années on suggéré, puis confirmé, un effet protecteur de la prise régulière d'aspirine, pour la prévention à court terme de plusieurs cancers (côlon, prostate...) chez certains groupes de patients.
 A SUIVRE.....cheers

_________________
;Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile,il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel; .Sa Sainteté le Dalaï Lama
avatar
Admin.Jen
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum