ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN LOI. 1901
BIENVENUE PARMI NOUS
Derniers sujets
» SPORT SUR ORDONNANCE
Ven 24 Mar 2017 - 10:28 par Admin.Jen

» Bonjour et merci
Sam 18 Fév 2017 - 4:58 par Admin.Jen

» MERCI A NICE MATIN
Ven 10 Fév 2017 - 9:47 par Admin.Jen

» LONGE COTE MEDITERRANNEE ET SPORT SANTE
Lun 30 Jan 2017 - 11:33 par Admin.Jen

» ADIEU TRICOTHON 2016....BIENVENU A TRICOTHON 2017
Jeu 15 Déc 2016 - 12:30 par Admin.Jen

» TRICOTHON CONTRE LE CANCER 2017
Mar 15 Nov 2016 - 9:39 par Admin.Jen

» TRICOTHON CONTRE LE CANCER 2016
Jeu 13 Oct 2016 - 16:37 par Admin.Jen

» Cancer du sein : les bienfaits de l’acupression pour réduire la fatigue
Mer 21 Sep 2016 - 11:53 par Admin.Jen

» Cancer : des chances de survie doublées en 40 ans
Mer 21 Sep 2016 - 11:49 par Admin.Jen

Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

{FORUMAGE}

Conservez et partagez l'adresse de ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN LOI. 1901 sur votre site de social bookmarking

LE GINSENG DIMIN FATIGUE PDT TTT CANCER

Ven 6 Juil 2012 - 10:01 par Admin.Jen

"http://www.lanutrition.fr/les..."

"Le ginseng en médecine traditionnelle chinoise,est vu comme une plante énergisante et revitalisante"
Or des chercheurs ont montre que".... Voir lien ci dessus .
MERCI. "Guérir .Org". http://www.guerir.org. Smile Smile Razz Razz

Commentaires: 3

www.seinsermentsolidaire.com

ETRE TRIPLE POSITIVE:CA EXISTE !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

annonce Re: ETRE TRIPLE POSITIVE:CA EXISTE !

Message par Admin.Jen le Mar 2 Déc 2014 - 10:06

c'est bien de penser à remercier ces médecins qui nous soignent.

_________________
;Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile,il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel; .Sa Sainteté le Dalaï Lama
avatar
Admin.Jen
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

annonce merci

Message par corinne sachinis le Ven 28 Nov 2014 - 16:43

Laughing oui merci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!au centre leon berard a lyon et particulierement au docteur bachelot et son equipe

corinne sachinis
Invité


Revenir en haut Aller en bas

annonce BONSOIR

Message par MIMI92 le Ven 19 Avr 2013 - 20:42

Si j'ai bien lu et compris je suis triple positive donc?
Ce ne sera pas HALAVEN alors ,mais TDM1??
Qui en a déjà eu ?
Merci a vous de m'aider.
avatar
MIMI92


Revenir en haut Aller en bas

annonce ETRE TRIPLE POSITIVE:CA EXISTE !

Message par Admin.Jen le Lun 23 Juil 2012 - 11:21

"Oui les cancers triple-positifs existent.
Les récepteurs aux oestrogènes et à la progestérone dans les cancers HER2 positifs, sont souvent exprimés à un niveau plus faible par rapport aux cancers HER2 négatifs.
La surexpression de HER2 est un facteur de mauvais pronostic, que le cancer soit positif ou négatif aux récepteurs aux oestrogènes. Mais, depuis 2005, il existe un traitement anti HER2 (Trastuzumab) qui permet de bloquer spécifiquement les protéines HER2 à la surface des cellules tumorales. Ce traitement très spécifique améliore vraiment le pronostic des cancers HER2 positifs. "

http://www.questions-chercheurs.com/feedbacks/49168-cancer-du-sein-triple-positif

"si HER2 est faible, c’est-à-dire en petite quantité à la surface des cellules tumorales, l’herceptine ne sera pas efficace. Cela ne veut pas dire que le cancer est plus ou moins grave, juste qu’on perd une corde à son arc déjà limité.
La raison ?
La forte expression de HER2 est due à une augmentation du nombre de copie du gène HER2. Au départ il y en a deux, puis le gène se met à amplifier, la cellule qui porte cette anomalie est sélectionnée car elle a un avantage sur les autres. "

"L'Herceptine est une anticorps monoclonal expérimenté contre le cancer du sein

"le Dr Slamon a découvert en 1986 une erreur génétique présente chez environ 30 % des femmes atteintes de cancers du sein.
Lorsqu'il est présent en surnombre, ce gène, le HER-2/neu, provoque la surproduction d'une protéine qui se traduit par une multiplication incontrôlée des cellules déclenchant le cancer.
Esculape : Pas encore d'information précise mais cette protéine serait donc soit un messager déclanchant la multiplication cellulaire ( comme dans la cicatrisation) soit un inhibiteur du phénomène d'apoptose "
"Après divers essais infructueux, le Dr Slamon a constaté qu'un anticorps fabriqué par la société Genentech s'attaquait avec succès à cette protéine et provoquait la mort des cellules cancéreuses.
L'herceptine est le premier traitement du cancer qui vise une altération génetique spécifique et soit donc capable de tuer les cellules malignes en épargnant les cellules saines", a précisé le Dr Dennis Slamon, responsable des travaux sur cet anticorps."

"Testé sur près de 500 femmes et comparé au traitement chimiothérapique standard, l'anticorps a permis d'obtenir une réduction de plus de 50 % de la tumeur, contre seulement 43 % avec le traitement classique.
Combiné avec ce traitement chimiothérapique, l'herceptine s'est montré encore plus efficace.
Et les résultats obtenus face au taxol, un des meilleurs agents anti-cancéreux disponibles, ont été encore plus impressionnants : alors que seulement 16 % des malades voyaient leur tumeur réduire sous l'effet du taxol seul, elles ont été 42 % à réagir à la combinaison des deux traitements, soit une amélioration de 160 %.
Selon le Dr Slamon, l'herceptine présente en outre l'avantage de ne provoquer ni chute des cheveux, ni effondrement des globules sanguins. "Il peut parfois entraîner des troubles cardiaques mais ceux-ci peuvent être corrigés et le patient peut poursuivre son traitement", a-t-il indiqué."

http://www.esculape.com/fmc2/sein-herceptine.html

"Ces tumeurs HER2 positives ont une évolution spontanée significativement plus défavorable que les autres. Le trastuzumab est un anticorps monoclonal humanisé dirigé contre ce récepteur. Il a prouvé son efficacité dans le traitement des cancers du sein métastasés HER2 positifs après échec d’une chimiothérapie ou en association avec le paclitaxel lorsqu’une anthracycline ne peut être envisagée.

Sur ces bases cliniques, 4 essais thérapeutiques ont été initiés dans le monde pour évaluer l’intérêt de l’Herceptin cette fois dans le traitement adjuvant des cancers du sein HER2 positifs "

"On peut donc affirmer que globalement, chez les patientes HER2 positives, avec ou sans récepteurs hormonaux tumoraux, avec et sans atteinte ganglionnaire, un traitement adjuvant par trastuzumab améliore significativement le pronostic. Il s’agit à cet égard du progrès le plus important enregistré dans ce domaine depuis l’introduction du tamoxifène en thérapeutique.

A court terme ces publications vont bien sûr conduire à modifier les recommandations internationales de prise en charge des cancers du sein localisés HER2 positifs. Ce type de patientes représente une population très large puisque si l’on estime qu’une femme sur 8 ou sur 10 sera concernée par une néoplasie mammaire, ce traitement pourrait être prescrit à près de 2 % des femmes au cours de leur vie.

MERCI A http://www.esculape.com/fmc2/sein-herceptine.html

"Le TDM-1 est un nouveau médicament très prometteur qui couple du trastuzumab (anticorps anti-Her2) et une chimiothérapie (agent anti-microtubule), ce qui permet à ladite chimiothérapie de ne pénétrer essentiellement que dans les cellules cibles surexprimant Her2, après fixation de l’anticorps sur ces cellules. Ce traitement, relativement bien toléré, est administré en perfusion intraveineuse (chambre implantable) toutes les 3 semaines.

La présente étude vise à savoir si le T-DM1 est efficace et peut avoir un impact sur l’espérance de vie chez des femmes qui ont déjà reçu plusieurs traitements à base de chimiothérapie et d’anti-Her2 pour un cancer du sein Her2+ avancé ou avec des métastases.

Il s’agit d’un essai randomisé, c’est-à-dire qu’il y aura un tirage au sort pour administration du T-DM1 (2 personnes sur 3) ou le traitement au choix du médecin (et de la patiente) qui serait de toute façon administré en l’absence de T-DM1."
"escription
Le standard actuel dans le traitement des cancers du sein de plus d’1 cm, localisés et surexprimant la protéine Her2, comporte un traitement médical « adjuvant », post-opératoire, incluant une chimiothérapie et un médicament anti-Her2, le trastuzumab ou Herceptin® admionistré pour un an en perfusion intraveineuse toutes les 3 semaines.
Ces traitements ont considérablement amélioré le pronostic des femmes atteintes de ce type de cancer du sein ;
Cependant, ces traitements restent encore imparfaits, puisque certaines femmes vont rechuter de leur cancer malgré ce traitement adapté.
Le pertuzumab est un nouvel anticorps dirigé à la fois contre la protéine her2 mais aussi contre d’autres protéines qui s’associent à Her2. En phase avancée de la maladie ou en situation néo-adjuvante (pré-opératoire), l’association de chimiothérapie avec pertuzumab + trastuzumab (« double inhibition ») a été démontrée plus efficace qu’avec le trastuzumab seul.

La présente étude internationale vise donc à étudier si l’association chimiothérapie (standard) avec pertuzumab + trastuzumab fait mieux en termes de risques de rechute, que l’association chimiothérapie + trastuzumab seulement. Les durées de traitement etn modalités seront identiques au standard, mais les patientes recevront à chaque fois une poche de perfusion en plus contenant soit pertuzumab soit un placebo.
Une surveillance rapprochée sera mise en place, pendant les traitements puis les années qui suivront.
Ce n’est qu’après quelques années d’observation que l’on pourra déterminer si l’association fait mieux que le standard, elle pourrait alors devenir le nouveau standard."

"Indication Numéro de l'étude Titre de l'étude Médecin investigateur
Cancer du sein surexprimant Her2, en rechute métastatique ou avancé CSET 1845 VELVET MO27782 Etude de phase II à deux cohortes en ouvert et multicentrique évaluant l'efficacité et la tolérance de l'association pertuzumab-trastuzumab (Herceptin® et vinorelbine chez des patients ayant un cancer du sein Her2 positif en première ligne de traitement pour la maladie métastatique ou avancée. Dr Suzette DELALOGE
Description
L’Herceptine® a été développée depuis 10 ans et est un traitement extrêmement efficace des cancers du sein surexprimant Her2, en association avec diverses chimiothérapies. Cependant, il existe des cas de résistance à ces traitements. Des médicaments ont été développés qui, en association à l’Herceptine®, peuvent lever ces résistances, le pertuzumab en fait partie.
Il a été montré récemment qu’un traitement associant du paclitaxel avec Herceptine® et trastuzumab® était plus efficace en situation avancée, que paclitaxel + Herceptine® seulement.
Les patientes (ou patients) présentant une rechute de cancer du sein surexprimant Her2 ont reçu en général antérieurement un traitement à base d’anthracyclines (FEC) et de taxanes + de Herceptine ® et/ou du Tyverb ®. Dans le protocole présent, il leur est proposé de recevoir une association d’une chimiothérapie efficace et qu’elles (ils) n’ont jamais reçue, la vinorelbine, avec de l’Herceptine® et du pertuzumab.
On attend de cette association une importante efficacité, que l’étude se propose de mesurer précisément. L’étude évaluera aussi si les deux médicaments peuvent être administrés en une seule perfusion plutôt que deux, pour raccourcir la durée d’administration. Herceptine® et trastuzumab sont administrés toutes les 3 semaines, la navelbine® toutes les semaines 2 semaines sur 3, le tout en perfusion intra-veineuse (via la chambre implantable). Le traitement se poursuivra tant qu’il est efficace et toléré. L’étude évaluera aussi la tolérance des traitements ainsi que la qualité de vie des personnes traitées, tout au long des traitements.

"Indication Numéro de l'étude Titre de l'étude Médecin investigateur
Cancer du sein localisé mais nécessitant une chimiothérapie première, Her2+++ CSET 1767 LAPATAXEtude de phase I-II, de LAPATINIB et DOCETAXEL en traitement néoadjuvant chez des patientes ayant un cancer du sein HER-2 positif, localement avancé/inflammatoire ou opérable de grande taille. Dr Mahasti SAGHATCHIAN
Description
Les femmes présentant un cancer du sein localement avancé ou non conservable chirurgicalement, exprimant fortement la protéine her2, relèvent d’une chimiothérapie première suivie d’une chirurgie adaptée au stade initial et à la réponse au traitement. Le traitement conventionnel comporte une association de chimiothérapie et d’Herceptine®, anticorps monoclonal dirigé contre Her2. Le pronostic des ces cancers, initialement considéré comme très agressifs, a été considérablement amélioré dans les dernières années.
Cependant, nos objectifs sont de poursuivre une amélioration du pronostic en obtenant de plu en plus de régression tumorale dès que possible en pré-opératoire.

Dans la présente étude, le traitement anti-Her2 est administré dès l’initiation de la chimiothérapie, le plus tôt possible. L’étude comporte trois bras randomisés (tirage au sort) : soit une association conventionnel de taxotère® avec de l’Herceptine®, soit une association récente de Taxotère® avec du Tyverb® ou lapatinib, molécule orale anti-Her2 plus récente, soit une triple association de ces trois médicaments. L’objectif principal est d’évaluer quel schéma permet la meilleure régression tumorale, dont on sait qu’elle est associée à un meilleur taux de guérison."

"10000000 MERCI A TOUS CES CHERCHEURS QUI LUTTENT POUR NOUS SAUVER LA VIE :http://www.igr.fr/index.php?p_m=igrinter&p_a=essai&p_sa=cancer-9



_________________
;Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile,il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel; .Sa Sainteté le Dalaï Lama
avatar
Admin.Jen
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum