ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN LOI. 1901
BIENVENUE PARMI NOUS
Derniers sujets
» TRICOTHON 2017
Ven 13 Oct 2017 - 13:04 par Admin.Jen

» TRICOTHON CONTRE LE CANCER AVEC CURIE (2017)
Ven 13 Oct 2017 - 11:59 par Admin.Jen

» REPRENDRE UN TRAVAIL...APRES UN CANCER DU SEIN
Ven 13 Oct 2017 - 11:53 par Admin.Jen

» LES CHIFFRES STAT.DE 2015...ENCOURAGEANT!
Ven 13 Oct 2017 - 11:50 par Admin.Jen

» NOUVELLE APPLI
Ven 13 Oct 2017 - 11:47 par Admin.Jen

» A venir...IGR
Ven 13 Oct 2017 - 11:39 par Admin.Jen

» CANCER DU SEIN MÉTASTATIQUE...
Ven 13 Oct 2017 - 11:37 par Admin.Jen

» CANCER TRIPLE NEGATIF : NEWS
Ven 13 Oct 2017 - 11:34 par Admin.Jen

» hormonotherapie
Mer 4 Oct 2017 - 17:36 par Admin.Jen

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

{FORUMAGE}

Conservez et partagez l'adresse de ASSOCIATION DE LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN LOI. 1901 sur votre site de social bookmarking

LE GINSENG DIMIN FATIGUE PDT TTT CANCER

Ven 6 Juil 2012 - 10:01 par Admin.Jen

"http://www.lanutrition.fr/les..."

"Le ginseng en médecine traditionnelle chinoise,est vu comme une plante énergisante et revitalisante"
Or des chercheurs ont montre que".... Voir lien ci dessus .
MERCI. "Guérir .Org". http://www.guerir.org. Smile Smile Razz Razz

Commentaires: 3

www.seinsermentsolidaire.com

MÉTASTASES : QUELS TRAITEMENTS ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

annonce QUESTIONS REPONSES ALLO DOCTEUR

Message par ebjb le Jeu 24 Jan 2013 - 11:53

Sur Allodocteurs.fr

Questions/réponses :

Pourquoi les métastases n'apparaissent-elles que plusieurs années après une opération ou une chimio ?
Quels cancers ont le plus tendance à métastaser ?
Est-ce que "métastase dans le foie" signifie "cancer du foie" ?
Lorsque la métastase est installée, le cancer peut-il encore être guéri ?
Lorsque le diagnostic de tumeur maligne est posé, peut-on prévenir la survenue de métastases ?
Quelle est la différence entre métastases et nodules du poumon ?
Comment une métastase peut-elle migrer d'un organe à un autre ?
Après un cancer du sein traité, suis-je susceptible de développer encore des métastases ?
Quand peut-on affirmer qu'il n'y a plus de risque de développer des métastases ?
Peut-on découvrir des métastases sans avoir identifié le cancer primitif ?
Comment distinguer le cancer primitif des métastases ?
Dossiers :

"http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-metastases-le-cancer-propage-4161.asp"

_________________
CARPE DIEM[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
ebjb
moderateur
moderateur


Revenir en haut Aller en bas

annonce MÉTASTASES : QUELS TRAITEMENTS ?

Message par Admin.Jen le Jeu 24 Jan 2013 - 11:42

MÉTASTASES : QUELS TRAITEMENTS ?


"http://www.france5.fr/sante/allo-docteurs/emission/2013-01-15"

EMISSION DU 15/01/2013

Cancer : traiter les métastases
18 Avril 2011

Cryothérapie, laser, ultrasons, nanotechnologies, radiochirurgie par Gamma Knife… Toutes ces technologies médicales de pointe peuvent aujourd’hui prendre le relais des traditionnelles chimio- et radiothérapies pour détruire les métastases.

Ces prolongations du cancer au-delà du premier organe restent encore synonymes de gravité, mais plus de fatalité. Les progrès réalisés tiennent aussi à la précision des derniers scanners. Ils permettent de réagir plus vite en identifiant des micro-métastases. Avec des suivis particulièrement rapprochés pour le foie, les os, les poumons ou le cerveau, qui sont les plus fréquemment touchés.

Chaque cellule suit un programme bien établi : elle naît, accomplit sa tâche, se multiplie et finit par mourir. Mais quand une cellule devient incapable de se réparer et qu’au lieu de dégénérer, elle continue à se diviser, c’est qu’elle est devenue anormale.

Cette multiplication anarchique sans aucun contrôle fait apparaître un amas de cellules qui grossit de plus en plus : la tumeur se forme. Ce cancer peut être "in situ" ou "infiltrant". On parle de cancer "in situ", quand les cellules malignes restent localisées dans l’organe où elle sont nées.

En revanche, quand des cellules cancéreuses quittent ce point de départ (la tumeur primaire), elles peuvent infiltrer les parties alentours. On parle alors de cancer "infiltrant" ou "invasif". Et quand ces cellules cancéreuses se propagent aux ganglions lymphatiques avoisinants, elles peuvent atteindre d’autres tissus du corps (par exemple : les poumons, le cerveau ou les os) et former des tumeurs secondaires. On parle alors de cancer métastatique.

La radiologie interventionnelle est au cœur des progrès dans le traitement des métastases. Elle permet d’agir localement grâce au contrôle de l’échographie ou du scanner selon l’organe concerné.

Des chirurgies mini-invasives permettent aussi d’intervenir rapidement sur des métastases menaçantes que la chimiothérapie a du mal à réduire. C’est le cas pour la vessie, dont les atteintes peuvent mettre en danger le rein.

"Métastases, le cancer propagé
Par La rédaction d'Allodo
cteurs.fr




Métastases, le cancer propagé
Par La rédaction d'Allodocteurs.fr
rédigé le 14 juin 2011, mis à jour le 22 janvier 2013


Qu'est-ce qu'une métastase ? Quels sont les traitements ? Peut-on guérir un cancer à ce stade ? Peut prévenir la propagation de cellules cancéreuses dans l'organisme ? Est-ce que certains cancers sont plus souvent métastatiques que d'autres ?


Sommaire

Cancer infiltrant, invasif ou métastatique ?
Le traitement des métastases par cryothérapie
Le traitement des métastases par radiofréquence
Eliminer une métastase sans incision
La cimentoplastie des métastases osseuses
En savoir plus


Cancer infiltrant, invasif ou métastatique ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'apparition du cancer. En temps normal, les cellules se divisent uniquement si elles en reçoivent l'ordre. Certains signaux de l'organisme les poussent à se multiplier, tandis que d'autres vont à un autre moment bloquer leur division. Et même quand par hasard au cours des multiplications, une cellule anormale apparaît, un "programme interne" se déclenche et la conduit à se détruire : c'est l'apoptose.

Toutes les cellules de l'organisme sont programmées pour vivre une durée limitée, puis mourir. Mais il arrive qu'une cellule échappe à ce système de contrôle. Elle accumule des lésions au niveau de son ADN et les gènes responsables de la régulation sont lésés. Elle n'est plus capable de réparer les dégâts. La cellule devient en quelque sorte immortelle puisqu'elle échappe à la mort programmée et devient capable de se diviser à l'infini. Cela va aboutir à la formation d'une tumeur cancéreuse. Sa taille va progressivement augmenter et détruire les tissus environnants. Plus sa taille augmente, plus elle risque d'envahir ce qui l'entoure.

Quand le cancer devient invasif, des cellules se détachent de la tumeur d'origine. Elles empruntent la circulation sanguine et lymphatique et migrent dans les ganglions ou dans d'autres endroits du corps. Une fois arrivées à destination, elles forment ce qu'on appelle les métastases. C'est ce qui explique aussi que l'on puisse retrouver par exemple, des cellules cancéreuses pulmonaires dans une région du cerveau, dans la moelle osseuse ou dans le foie.

Le danger avec ces métastases, c'est qu'elles ne sont pas immédiatement détectables. Ce n'est qu'une fois qu'elles ont atteint une certaine taille que les métastases deviennent visibles à l'examen. Pour cette raison, même lorsqu'une tumeur a été retirée, il est nécessaire de compléter le traitement par une chimiothérapie ou une radiothérapie selon le cas. Cela permettra de détruire les cellules cancéreuses qui auraient pu métastaser.


Le traitement des métastases par cryothérapie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Michel Cymes et Marina Carrère d'Encausse expliquent les métastases.

Cancer du sein, des bronches, de la prostate, du rein ou encore de la thyroïde... ces cancers sont différents, mais ils sont les plus à risque de développer des métastases, autrement dit ces cancers peuvent se propager à d'autres parties du corps. Un danger, une complication du cancer qui est de mieux en mieux pris en charge avec de nouveaux traitements de pointe.

L'apparition du cancer. En temps normal, les cellules se divisent uniquement si elles en reçoivent l'ordre. Certains signaux de l'organisme les poussent à se multiplier, tandis que d'autres vont à un autre moment bloquer leur division. Et même quand par hasard au cours des multiplications, une cellule anormale apparaît, un "programme interne" se déclenche et la conduit à se détruire : c'est l'apoptose.

Toutes les cellules de l'organisme sont programmées pour vivre une durée limitée, puis mourir. Mais il arrive qu'une cellule échappe à ce système de contrôle. Elle accumule des lésions au niveau de son ADN et les gènes responsables de la régulation sont lésés. Elle n'est plus capable de réparer les dégâts. La cellule devient en quelque sorte immortelle puisqu'elle échappe à la mort programmée et devient capable de se diviser à l'infini. Cela va aboutir à la formation d'une tumeur cancéreuse. Sa taille va progressivement augmenter et détruire les tissus environnants. Plus sa taille augmente, plus elle risque d'envahir ce qui l'entoure.

Quand le cancer devient invasif, des cellules se détachent de la tumeur d'origine. Elles empruntent la circulation sanguine et lymphatique et migrent dans les ganglions ou dans d'autres endroits du corps. Une fois arrivées à destination, elles forment ce qu'on appelle les métastases. C'est ce qui explique aussi que l'on puisse retrouver par exemple, des cellules cancéreuses pulmonaires dans une région du cerveau, dans la moelle osseuse ou dans le foie.

Le danger avec ces métastases, c'est qu'elles ne sont pas immédiatement détectables. Ce n'est qu'une fois qu'elles ont atteint une certaine taille que les métastases deviennent visibles à l'examen. Pour cette raison, même lorsqu'une tumeur a été retirée, il est nécessaire de compléter le traitement par une chimiothérapie ou une radiothérapie selon le cas. Cela permettra de détruire les cellules cancéreuses qui auraient pu métastaser.


Le traitement des métastases par cryothérapie


Deux aiguilles placées dans la hanche détruisent par la froid la tumeur.

La radiologie interventionnelle est au cœur des progrès dans le traitement des métastases. Elle permet d'agir localement grâce au contrôle de l'échographie ou du scanner selon l'organe concerné. Des stratégies particulièrement précieuses contre les métastases osseuses.


Le traitement des métastases par radiofréquence


i les métastases peuvent être traitées par le froid (cryothérapie), il est aussi possible de traiter certaines métastases par le chaud. Cette méthode, appelée radiofréquence, est utilisée pour les métastases localisées par exemple dans le poumon ou le foie, et qui ne dépassent pas les 4 centimètres.

Le traitement par radiofréquence consiste à introduire une aiguille au sein de la lésion métastatique. Le contrôle scanner permanent permet au radiologue de positionner son aiguille au centre de la métastase, au millimètre près. Cette aiguille, en réalité une électrode, qui est rattachée à un générateur va permettre de créer un courant. Un courant qui va entraîner une élévation des températures. Lorsque la température dépasse 60°C, les cellules au contact de l'électrode sont complètement détruites.

Eliminer une métastase sans incision

Des chirurgies mini-invasives permettent aussi d'intervenir rapidement sur des métastases menaçantes que la chimiothérapie a du mal à réduire. C'est le cas pour la vessie par exemple dont les atteintes peuvent mettre en danger le rein.

La cimentoplastie des métastases osseuses


Les métastases peuvent se loger dans les vertèbres et provoquer des douleurs importantes. Des traitements spécifiques, comme la cimentoplastie, permettent de les atténuer.

La cimentoplastie des métastases osseuses consiste à injecter du ciment dans les os touchés afin de diminuer les douleurs du patient et de consolider les os devenus fragiles pour éviter des fractures dites pathologiques.

Cette intervention nécessite un contrôle radiologique permanent et se déroule sous anesthésie locale. Une fois l'aiguille de la cimentoplastie bien positionnée, le radiologue commence par prélever du tissu métastatique. L'analyse de l'échantillon en laboratoire permet de confirmer qu'il s'agit bien d'une métastase d'un cancer.

Le ciment utilisé est un ciment orthopédique très bien toléré par l'organisme. Quelques minutes d'attente avant l'injection sont nécessaires pour que le ciment ait la bonne consistance et ainsi éviter les fuites.

Dans 80 % des cas, la cimentoplastie permet de réduire significativement les douleurs. Toutefois la cimentoplastie intervient en complément de traitement, elle traite uniquement la douleur mais pas le cancer.


En savoir plus


Sur Allodocteurs.fr

CF AUSSI "Stopper le développement des métastases
Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

rédigé le 28 juillet 2010, mis à jour le 5 août 2010

_________________
;Il n'y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile,il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel; .Sa Sainteté le Dalaï Lama
avatar
Admin.Jen
Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum